The door to the swans

Iona et Marine sont en équilibre, leurs jambes crochetées dessinent une arche. La figure de cirque devient alors un portail vers les cygnes de Miribel.
The door to the swans

Double équilibre au bord du lac

À la suite de la session pour la série « Iona et Marine font du porté acrobatique », les deux acrobates m’ont demandé une deuxième séance. Le but était, alors de refaire une des figure de cirque du premier shooting dont nous n’aimions pas le rendu. D’une part, la prise de vue à eu lieu tard, la golden hour était finie donc le cliché trop sombre. D’autre part, les circassiennes n’étaient pas satisfaites de leur prestation. Ni, une, ni, deux, quelques jours plus tard nous allions au bord du lac de Miribel pour refaire cette image. Là, les berges étaient peuplées de cygnes qui sifflaient quand on s’approchait trop près d’eux.

Iona, Marine et les cygnes

Iona et Marine sont en équilibre, leurs jambes crochetées dessinent une arche. La figure de cirque devient alors un portail vers les cygnes de Miribel.

Travail sous The Gimpg

Pour cette retouche, j’ai suivi mon processus habituel de production. En premier, améliorer la netteté sur les points importants, les mains, les pieds, les visages ou les cheveux et, dans le cas particulier de cette image, le tatouage sur la cheville et le cygne au premier-plan. Ensuite, avec un filtre split frequency, nettoyer l’image. Pour ce cliché, j’ai notamment enlevé des déchets qui traînaient dans l’eau ou sur la rive, ainsi que les baigneurs sur la rive opposée. Alors, je vérifie que mon horizon est droit. Je le corrige si nécessaire, puis reconstruit les éléments manquants dans les coins, suite à la rotation. Ensuite, j’équilibre les couleurs et le contraste en modifiant la courbe de couleurs. Je le fais parfois localement à la manière du dodge and burn. Après, j’applique, souvent, un dégradé de couleurs pour modifier la tonalité de l’image, soit pour la rééquilibrer soit pour obtenir un effet différent. Enfin, avec un calque en lumière douce, j’ajoute parfois de l’éclairage à la scène, sur le cygne dans le cas présent.