A stretching bronze statue

Le corps nu de Johanna a été transformé en statue de bronze par les lumières du studio. En souplesse, la circassienne attrape son pied derrière sa tête.
A stretching bronze statue

Cette image fait partie de la série « Johanna en studio ».

Photo de souplesse en studio

Pendant la séance photo avec Johanna, elle a enchaîné un grand nombre de figures ou se mêlaient souplesse et acrobatie. Sur l’image présentée aujourd’hui, vous pouvez la voir attraper son pied derrière sa tête. Vous aviez, déjà pu voir cette figure sur l’image back-to-back, présentée par Julie et Mathilde. Encore une fois, grâce à l’éclairage du studio, le corps nu de la circassienne semble être transformée en une statue de bronze.

Une statue de bronze tout en souplesse

Le corps nu de Johanna a été transformé en statue de bronze par les lumières du studio. Grâce à sa souplesse, la circassienne attrape, alors son pied derrière sa tête.

Retouches sous The Gimp

En premier, j’ai utilisé un filtre passe-haut pour améliorer localement la netteté. J’ai, alors utilisé ce filtre avec un masque de calque pour ne cibler que les contours du corps de l’acrobate. J’ai, ensuite modifié la courbe de couleurs pour contraster fortement l’image. Après, à la manière du dodge-and-burn, j’ai modifié l’éclairage pour sculpter encore plus le corps de Johanna. Puis, j’ai appliqué un dégradé de couleurs pour donner un aspect presque métallique à la peau de la circassienne. Enfin, avec un calque en lumière douce, j’ai apporté la retouche finale à l’éclairage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu